Bien communiquer rend heureux…

Bien communiquer ou l’art de dire les choses avec assertivité

Vous avez remarqué comme il est parfois difficile de se faire comprendre voire même de se faire entendre. De nombreux échanges sont source de difficultés et d’incompréhensions et peuvent, si le stress est de mise et que la colère s’invite, s’avérer parfois destructeurs. A contrario, quand la communication passe bien, nous nous sentons bien, à l’aise dans nos relations. Dans nos relations professionnelles nous pouvons même dire bien communiquer facilite l’efficience.

Communiquer, au-delà des mots

Sachez que lorsque vous prenez la parole, non seulement la pertinence des mots employés facilitent la compréhension mais le ton, l’intensité et la clarté de votre voix, votre débit, votre expression corporelle dans son ensemble sont autant d’informations données à votre interlocuteur. Pour peu que vous manquiez de congruence dans ce que vous exprimez et vous perdez tout de suite en crédibilité.

Qu’est-ce que la congruence  ? C’est être aligné avec ce que nous ressentons, les idées que nous partageons, les paroles que nous disons au moment présent. C’est être authentique, prendre le risque d’être soi-même. C’est incarner totalement son message. Être congruent donne de la force, du poids à ce que nous disons. Si en plus nous faisons preuve d’assertivité, c’est le top  ! Quesaco ?  L’assertivité est l’art et la manière de communiquer ce que l’on pense tout en portant attention à l’autre. C’est se respecter en prenant en considération ses propres besoins, ses émotions. C’est respecter notre interlocuteur en étant pleinement disponible et attentif à ce qu’il dit.

Comment améliorer nos échanges, mieux communiquer  ?

Idéalement toute conversation entre deux personnes doit faire appel à la valeur essentielle : le respect. Il est recommandé de suivre quelques étapes pour être assertif  :

Étape 1 : Écouter avec attention

La première consiste à écouter celui qui parle. La qualité de votre écoute ne nécessite pas d’être là à ne rien faire, bien au contraire. Vous pouvez montrer votre intérêt par un hochement de tête tout en gardant le silence, ou encore reformuler ce qui vient d’être dit… Ça sera bien plus efficace que de réfléchir en même temps que vous écoutez à ce que vous pourriez répondre ou encore à vous énerver avant même que l’autre ait fini sa phrase si vous n’êtes pas d’accord  !

Étape 2 : Valider ce que vous avez compris en reformulant

Comme nous ne sommes pas à l’abri d’avoir des définitions quelque peu différentes pour un même mot ou que notre interprétation puisse être altérée par nos filtres personnels, il est nécessaire de valider que nous sommes en phase, que ce que nous comprenons correspond bien à ce que l’autre souhaite nous exprimer.

Étape 3 : Apporter vos propres informations

En fonction de la situation il convient ensuite d’exprimer son ressenti, son émotion, ses idées, ses envies en étant le plus clair possible, que ce soit pour apporter une information, une réponse ou formuler une demande particulière.

Par exemple, il s’agit de préciser sa pensée en parlant à la première personne «  je  »  au lieu d’utiliser le «  tu  » qui dans certains cas, a valeur d’agression.

Étape 4 : Valider que vous ayez été compris

Encore une fois, il s’agit de vérifier que ce que votre interlocuteur a compris est bien le reflet de ce que vous avez souhaité partager. Si ce n’est pas le cas vous pouvez alors clarifier votre propos et éviter bien des soucis

Bien communiquer ou l’art de dire les choses facilite les interactions et a un impact non négligeable sur la qualité de vie, que ce soit sur le plan personnel que professionnel.

Vous souhaitez en savoir plus sur les habilités relationnelles  ? Je propose des ateliers de travail sur la communication et l’affirmation de soi. Plus d’informations au 06 10 61 53 09 ou par email.

Share This